Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Jardins de l’Atlas : Palmeraie Luxury Living livre la première tranche

 

Des villas sur golf à partir de 2,9 millions de dirhams


Palmeraie Luxury Living a annoncé la livraison de la première tranche du resort les Jardins de l’Atlas, situé à Marrakech. Ainsi, le pôle immobilier de luxe du Groupe Palmeraie Développement présente des offres exceptionnelles avec des villas sur golf à partir de 2,9 millions de dirhams et des appartements de deux chambres avec salon à partir de 990.000 dirhams. A moins de 10 minutes du centre-ville et de l’aéroport, ce projet phare de Palmeraie Luxury Living fait déjà le bonheur des familles de Casablanca…

 

et d’ailleurs ! En prolongement de l’avenue Mohammed VI, face aux montagnes de l’Atlas, les Jardins de l’Atlas est un resort de 150 hectares niché au cœur d’une nature luxuriante. Composé d’un ensemble d’espaces verts, dont la réalisation a nécessité un investissement de plus de 100 millions de dirhams, le projet abrite près de 200 villas, plus de 200 appartements et 150 pavillons. Outre sa position exceptionnelle, les Jardins de l’Atlas se distingue par une offre de divertissement unique à Marrakech.

En plus de son golf 18 trous de classe internationale, le projet se distingue par un parcours inédit de ski nautique sur câble (Cable Ski) s’étendant sur un lac artificiel de plus de trois hectares, ouvert toute l’année et accessible pour tous, petits et grands. En matière d’offre gastronomique, les Jardins de l’Atlas fait également référence, puisque le projet compte déjà deux restaurants et verra un troisième ouvrir dans le courant de l’année. Tous sont logés dans un cadre idyllique entre le golf et le lac avec un sublime panorama sur les monts enneigés de l’Atlas.

aujourdhui.ma

Yassine Lahlou, directeur général de Meilleurtaux Maroc

« Depuis quelques semaines, on entend beaucoup parler d’un mouvement de remontée des taux pour la plupart des banques. Toutefois, beaucoup d’établissements n’ont pas encore réactualisé leurs grilles et proposent encore des taux très favorables, notamment pour les bons dossiers. C’est pourquoi ces premières rumeurs de hausse n’ont à ce jour pas d’effet sur les taux qui restent à un plancher historique », observe Yassine Lahlou, directeur général de Meilleurtaux Maroc.

Remontée progressive des taux
En mars 2017, Bank Al-Maghrib a rappelé à l’ordre les banques commerciales, leur demandant de faire attention aux conséquences d’une concurrence trop agressive entre elles. L’institution s’inquiète en effet du risque de baisse de rentabilité qu’encourent les ´ qui proposent des taux de crédit aussi bas. En effet, durant le premier trimestre 2017, les clients marocains ont pu obtenir des taux à un niveau historiquement bas. Ainsi, certains clients ont pu accéder, via les services de Meilleurtaux Maroc, à des taux variables de 3,5% sur 20 ans, de 4,3% fixe sur 15 ans et de 4,5% sur 25 ans. Ce sont des records jamais atteints au Maroc, se vante l’entreprise.

Suite à ce rappel à l’ordre de Bank Al-Maghrib, de nombreuses banques menacent d’augmenter leurs taux dans les semaines à venir. Ces taux pourraient alors atteindre les niveaux pratiqués il y a deux ans, c’est-à-dire proches de 5% sur 20 à 25 ans
La dynamique commerciale étant plutôt bonne, les banques veulent éviter des conséquences néfastes trop soudaines sur la demande du crédit immobilier et le marché. Le point bas des taux pourrait donc avoir été atteint et la remontée des taux devrait être progressive. « Nous continuons à anticiper des niveaux de taux inférieurs à 5% à la fin du premier semestre», analyse Yassine Lahlou.

Une question persiste : quelle banque sera la première à remonter ses taux ? La question est sur toutes les lèvres. Car n’oublions pas que pour les banques, le moteur de la croissance se trouve dans les opérations avec les particuliers. Quelle banque prendra le risque de ralentir sa conquête de part de marché?

http://www.challenge.ma

Aménagement durable

L’École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI) veut capitaliser sur le succès de son premier colloque Immobilier et Construction organisé en mars 2016 pour le développer. Elle a ainsi choisi d’ajouter un nouveau volet en 2017 autour de la question de l’aménagement durable.

L’ESPI explique que le choix du Maroc n’est pas le fruit du hasard. A travers les grandes réformes et les grands chantiers conclus en 2016, la situation économique marocaine témoigne d’une croissance stable, avec une hausse continue de son PNB. Le Maroc a également été l’organisateur de la COP22 et démontré, à cette occasion, sa volonté de progresser dans le respect de l’environnement à tous les niveaux.

Les thèmes abordés à Marrakech à l’occasion du « Colloque Immobilier, Construction et Aménagement durable » marquent une étape supplémentaire dans cette marche vers un habitat plus économe en ressources naturelles, plus environnemental et résolument tournée vers l’avenir. La transition énergétique dans l’habitat est le déclencheur d’un processus de mutation globale de notre société. Influant sur les modes de vie et de consommation, elle redessine à travers l’aménagement du territoire les équilibres industriels et financiers et surtout la place de l’homme, explique l’École.

Des professionnels et experts marocains et français seront réunis les 20 et 21 avril 2017 au pour échanger sur :
les enjeux de la transition énergétique sur les métiers de l’immobilier et de la construction, les nouvelles technologies dans l’immobilier d’entreprise et d’habitation, la refonte juridique du bail commercial comme levier de croissance au Maroc. ils tenteront de répondre à plusieurs problématiques, par exemple, comment tirer pleinement partie de ce nouvel environnement, que l’on soit propriétaire ou locataire ? Comment se
former à ces nouveaux outils ?

L’un des défis majeurs aujourd’hui est bien de former les professionnels de demain. Les frontières s’effacent, la mobilité géographique s’étend, l’enseignement professionnel est en pleine évolution. Le groupe ESPI et son Campus à Casablanca ont pour objectif de former des spécialistes de l’immobilier, capables d’occuper des postes nécessitantdes compétences variées et qualifiées et de s’adapter aux évolutions du monde de l’entreprise, précise la même source.

Pour plus d’informations : www.colloqueimmobilier-espimaroc.com

Entre la date de dépôt d’une demande de financement et la date de la réponse de votre banque, un délai de quelques heures voire quelques jours s’impose généralement. Quel est le processus de traitement des dossiers ? Quelles sont les conditions à remplir pour un retour positif ? Les réponses de Meriem El Kabbaj et Ghyzleine Massoun, responsables respectivement du marché des Migrants et du marché de l’Entreprise au sein de la BMCE Bank.

Pourquoi ce positionnement sur le nouveau profil MRE Investisseur ?

Estimés à plus de 5 millions, les Marocains résidant à l’étranger représentent 15% de la population totale du Maroc, drainant près de 62,2 milliards de dirhams de transferts (7% du PIB) et plus de 172 milliards de dépôts.

Les nouvelles générations de MRE ont un niveau d’instruction de plus en plus élevé. Elles disposent d’un savoir-faire et d’une expertise plus importants qui leur permet d’investir dans de nouveaux créneaux à forte valeur. Aussi, on constate que les MRE de deuxième et troisième génération sont dotés d’une fibre entrepreneuriale encore plus développée que leurs parents. Ainsi, et grâce aux nombreuses opportunités d’investissement que présente le Maroc, ils sont nombreux à vouloir se lancer dans un projet d’investissement dans leur pays d’origine.

Face au nombre grandissant de MRE porteurs de projets d’investissement au Maroc, BMCE Bank en tant que banque du MRE souhaite accompagner la diaspora marocaine dans la mise en place et/ou le développement de leur projet.

Grâce à leur savoir-faire et à l’expertise acquise dans leur pays de résidence, nous souhaitons encourager les MRE à en faire bénéficier leur pays d’origine et être ainsi à l’origine d’une création de valeur considérable pour notre pays. Cette valeur ajoutée se traduit entre autres par la création d’emplois et le développement de compétences dans de nombreux domaines à grande valeur ajoutée pour le Maroc.

Quels sont aujourd’hui les secteurs d’activité présentant des avantages à l’investisseur MRE en termes de financement ?

Alors que l’immobilier était le secteur de prédilection des MRE, ces derniers se tournent de plus en plus vers d’autres domaines tels que les énergies renouvelables, l’agriculture ou encore les nouvelles technologies. Une tendance en adéquation avec les nouveaux plans sectoriels lancés par le pays.

Aussi, afin d’accompagner les MRE dans la réalisation de leurs investissements, le gouvernement a mis en place des dispositifs de soutien et d’accompagnement dont le Fonds MDMInvest, qui permet d’octroyer une aide directe aux porteurs de projets, avec une participation de l’Etat à hauteur de 10% du coût d’investissement pouvant aller jusqu’à 5 millions de DH.

Il est à signaler que ces dispositions viennent soutenir en premier lieu le secteur industriel à travers les écosystèmes dans des secteurs comme l’automobile, l’aéronautique, la mécanique et la métallurgique, l’électrique ou encore l’électronique. A cela s’ajoutent les secteurs de la santé, l’éducation et l’hôtellerie.

En tant que MRE, à quels financements suis-je éligible auprès de BMCE Bank et de ses partenaires ?

Le MRE peut bénéficier de l’offre BMCE MRE Invest, qui lui permet de bénéficier, en sus de la subvention de l’Etat précédemment mentionnée, d’un financement pouvant aller jusqu’à 65% du montant de l’investissement.

Aussi, et quelle que soit la taille de l’entreprise, le secteur d’activité dans lequel le MRE compte investir ou le type de financement qu’il recherche, une gamme complète de produits adaptés aux besoins d’investissement existe chez BMCE Bank.

Quelles sont les conditions à remplir pour un retour positif ?

Le traitement du dossier de crédit passe par tout un circuit d’étude et fait l’objet d’une analyse approfondie auprès des services centraux avant validation par le Comité de Crédit.

Aussi, pour un traitement plus souple et plus rapide, le projet présenté doit satisfaire un certain nombre de conditions concernant :

- le profil de l’entrepreneur et ses qualifications professionnelles ;
- la viabilité du projet ;
- la qualité des engagements ;
- les résultats de l’analyse financière ;
- les garanties proposées ;
- le dossier de crédit.

Que doit contenir le Business Plan à présenter à mon banquier pour le convaincre de la viabilité de mon projet ?

Un business plan permet de manière synthétique de présenter un projet d’entreprise. Il est très utile pour expliquer et «vendre» son idée à toutes les parties prenantes du projet. Plus qu’un document de synthèse, c’est aussi une bonne méthodologie permettant de se poser rapidement toutes les questions liées au projet.

Pour la banque, le business plan est primordial et est le document de référence qui permet d’aider à bien appréhender le projet avec le plus de précisions possibles pour ses différents interlocuteurs, c’est donc l'un des outils d’aide à la décision pour le banquier.

www.yabiladi.com

 

 Le gouvernement ambitionne de créer quelque 800 000 unités de logement d'ici 2021, afin de réduire le déficit en matière d'habitat et mettre un terme à toutes les formes d'habitat insalubre, selon le programme dévoilé par le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
 
Dans son volet relatif à l'accès des catégories pauvres et moyennes à un habitat décent, contenu dans l'axe du "renforcement du développement humain et de la cohésion sociale et spatiale", le programme gouvernemental vise également à traiter 50% des cas de 120 000 familles vivant dans des bidonvilles, et ce dans le cadre du programme national "Villes sans bidonvilles" à l'horizon 2021.
 
 
 
Les mesures gouvernementales prévoient aussi la mise à niveau urbaine des quartiers illégaux, en vue d'améliorer les conditions de vie de plus de 200.000 familles, outre un engagement de traiter 37 000 constructions menaçant ruine et l'activation du rôle de l'agence nationale de renouvellement urbain et de réhabilitation des habitations menaçant ruine.
 
Rédaction Infomédiaire.

A propos de nous

Rating for cobello.ma

Contactez Nous

  • Adresse :  Sis 47, Rue Oued Ziz, Appartement 4, (10090) Agdal-Riad Rabat
  • Tel :          +212 (0) 5 37 77 93 34
  • Tel :          +212 (0) 6 62 33 48 87
  • GSM :       +212 (0) 6 61 25 24 60
  • Émail :      cobellosarl@yahoo.fr
  • Site :         www.cobello.ma